WEEK-END AVEC LE CLUB ''LA MARMOTTE'' - les 5, 6 et 7 octobre 2018

7 octobre 2018 - 23:21

C’est un week-end spécial puisque nous recevons 18 personnes du club « La Marmotte» de Châteaurenard. Notre but est de leur faire découvrir les paysages très variés de notre région. Le courant est de suite très bien passé entre les deux groupes et nous avons vécu trois journées de convivialité et de gaieté.


LA CLAPE : massif des Auzils et sa chapelle-  Vendredi 5 Octobre 2018
Guidé par Henri et Elise- 9,2km- 285m de dénivelé- 41 participants

Départ du parking de la chapelle par la piste qui conduit au plateau de Notre Dame et direction
la vigie. Au bout de 2Km nous montons à notre gauche sur le plateau de Figuières avec vue sur la Mer. Nous sommes sur le sentier de la Clape. Nous arrivons au dessus de la Bergerie de Figuières avec une vue imprenable sur Narbonne et sa plaine, l'Alaric et la Montagne Noire.
Nous poursuivons notre randonnée plein Sud en direction du Plan Vigné, quelques pins nous offrent de l'ombre pour une petite pause avant de nous attaquer à la Combe du Rec, passage caillouteux agrémenté de "hautes marches".
Au gros cairn nous laissons la descente vers le Gourp et le Rec d'Argent pour monter à gauche vers le Plateau Notre Dame avant d’arriver à la chapelle des Auzils ouverte aux visiteurs ( petit historique en fin).
Un aller-retour vers les falaises du Rec d'Argent où nous découvrons un véritable canyon.
Descente par le cimetière marin  (Allée des Disparus) bordé de cénotaphes (tombe sans corps) élevés à la mémoire des marins disparus en mer.
Belle randonnée appréciée de nos invités.


Histoire de la Chapelle des Auzils:
En 1080 on trouve trace d'un Prieuré dans la Clape lieu d'accueil des voyageurs.
Le nom de Notre Dame des Auzils est donné en 1223. La chapelle actuelle semble avoir été
construite en 1635. Depuis elle a été plusieurs fois rénovée et consolidée. Elle est bâtie au-dessus
de la grotte St Salvaire. Elle fut classée monument historique en 1964.
Sur le sentier qui y monte 26 cénotaphes (tombes sans corps) sont dressés à la mémoire des marins disparus en mer. Le premier cénotaphe date de 1844
 C'est le 28 février 1787 que disparurent 32 marins de Gruissan au cours d'une violente tempête.
On organise alors un pèlerinage en souvenir, coutume qui existe encore de nos jours.
En 1967 les exvotos sont volés. C'est grâce à l'abbé Pauc, alors curé de Gruissan, qui avait photographié tous les tableaux, que nous pouvons les admirer peints en trompe-l'œil à leur place d'origine.

Origine du mot Auzils :
  -1; Auzel qui signifie oiseau.
  -2: Auxilium du latin traduit par aide ou secours.
  -3: Auzina mot occitan qui signifie chêne vert, arbre très présent dans la Clape.
La seconde étymologie semble mieux convenir à Notre Dame qui est sensée porter aide 
et secours aux marins.
Alors montagne de chênes verts ou montagne des secours!! 

 

CHATEAU DE PEYREPERTUSE- Samedi 6 octobre 2018

Guidée par Geneviève et Louis- 17,5km- 810m de dénivelé- 42 participants

Aujourd’hui 6 octobre 2018 est un jour particulier car nous avons invité un club de randonnée de Châteaurenard (13) pour découvrir notre région sur 3 jours et, ce jour, nous partons à l’assaut du Château Cathare de Peyrepertuse. 18 membres du club invité se sont déplacés, à cela 24 randonneurs de NR&M se sont joints à cette sortie ; nous voici donc 42 à partir du parking de Duilhac sous Peyrepertuse à 9h15. Nous empruntons le GR36 qui en 1h15 nous amène à l’entrée de la forteresse. La visite est incontournable car une vue époustouflante vous attend tout là-haut (alt 800m) avec un surplomb vertigineux de la vallée. Il est 11h30 lorsque nous repartons  en suivant le GR  au milieu des bois en direction de Rouffiac des Corbières. Arrivés au col du Crès au dessus du village, il est 12h30 et nous trouvons un espace suffisamment grand pour permettre le pique-nique d’une troupe aussi nombreuse. A la fin du repas, les invitations au digestif sont variées et, à 13h15, nous reprenons notre périple. Nous traversons Rouffiac et son magnifique lavoir pour bifurquer à droite sur un chemin non balisé qui devient ensuite un sentier et suit la rive droite du Verdouble. Après un regroupement sur un vieux pont dont l’arche enjambe la rivière, le sentier continue rive droite en suivant et traversant plusieurs fois la petite route goudronnée. A l’intersection avec la D14, au col de La Croix Dessus, le groupe se sépare en deux : une dizaine de randonneurs fatigués prennent la direction du village et le visitent tandis que les autres font une boucle en direction du Moulin de Ribaute, joli petit coin tranquille de baignade avec ses marmites d’eau claire. A 16h30, tout le monde est arrivé aux voitures ; pas d’arrêt au bistrot, il est temps de rentrer se faire beau pour la soirée grillade à Gruissan !

 A 19h30, nous sommes 80 convives, un record, pour cette soirée. Chacun a confectionné une entrée ou un dessert ; le club NR&M a fourni saucisse et vins. La fête s’est poursuivie dans la convivialité et la bonne humeur jusqu’à 23h. Merci à tous ceux qui ont donné de leur temps pour la totale réussite des festivités !

 

PEYRIAC DE MER- les étangs-  Dimanche 7 Octobre 2018

Guidée par Elise et Henri- 15,4km- 345m de dénivelé- 40 participants

Nous traversons le village de Peyriac de Mer et grimpons dans la garrigue. Nous dominons l’étang de Peyriac avant de longer la réserve Africaine de Sigean où nous pouvons admirer des gazelles, des gnous, des autruches, des émeus, des girafes. Plus loin dans le petit lac de la réserve les pélicans et les flamants roses sont timides ce matin. Nous contournons l’anse de l’étang qui nous ramène à Peyriac. C’est après le charmant petit port que nous faisons notre pause déjeuner à l’abri du vent. Par un sentier raide nous montons au Mour où une vue magnifique laisse nos invités bouche-bée. Nous dominons l’étang de Bages Sigean avec ses îles (Ste Lucie, l’Aute, Planasse), la langue de terre qui sépare l’étang de Sigean avec celui de l’Ayrolle où passent côte à côte la voie ferrée, le canal de la Robine et le chemin. Au loin Port la Nouvelle et la mer. Nous poursuivons en crête et contournons l’étang du Doul avec sa petite plage. Les points de vue sont superbes, dommage que le vent souffle si fort aujourd’hui et nous déstabilise un peu. Nous redescendons au bord de l’eau, traversons la digue et rejoignons Peyriac par les passerelles (nous marchons sur l’eau).

C’est au café du « Jardin de Bages » que nous prenons le verre de l’amitié accompagné de nombreux gâteaux, Jacquie et Danielle nous rejoignent nous offrant des pâtisseries qui sortent du four. Il est temps pour le groupe « La Marmotte » de nous quitter  avec des embrassades et des au revoir et à bientôt… ce fut un week-end très convivial et très réussi apprécié par les 2 clubs.

Commentaires