MASSIF DE FONTFROIDE - le 30 Septembre 2018

3 octobre 2018 - 21:27

Guidé par Henri- 15,5km- dénivelé 350m
La matinée est un peu fraiche, mais nous sommes 19 dont 5 nouveaux.
Après avoir traversé l'Abbaye nous montons vers la première tour dite ruinée. Nous avons une vue sur la partie privée de l'abbaye. Par une large piste nous cheminons vers les 3 sommets du Roc des Noux (278, 285 et 287m) avec de l'imagination on peut y voir la coque de navires renversée. Nous rencontrons une battue coté Combe d'Enfer.
Le paysage change, vue sur Narbonne et sa cathédrale. Arrivé à la hauteur de chemin du Communal qui relie Jonquières à Ratacas et l'Aragnon, nous apercevons l'étang de Bages Sigean et ses iles en particulier l'ile de l'Aute et Ste Lucie.
Nous longeons le Pech du Loup où se trouvent encore la trace d'un incendie. Arrivé en face de la Serre de l'Escalier descente vers l'éolienne ou ce qui l'en reste et la ruine St Jean.
Il est bientôt l'heure du repas que nous prenons au pied d'une oliveraie. Nous partageons le pastis et le pousse café de Jacquie. Après un peu de repos nous repartons par le ruisseau de Fontfroide, le soleil est là et la chaleur aussi.
C'est une branche de la voie Domitienne, la voie Héracléenne.
Arrivé au réservoir sur le chemin de l'Aragnon nous contournons la forêt de Fontfroide avec vue sur St Martin de Toques. Au carrefour de la Pierre Dressée nous prenons la photo de groupe avant de descendre par la Combe du Moulin jusqu'aux voitures, il est 16h30.
Rendez-vous au Café de Paris pour gouter les gâteaux et boire un rafraichissement.

Un petit historique sur Fontfroide :
Ste Marie de Fontfroide voit le jour en 1093 sur des terres données par le Vicomte de Narbonne. Elle tire son nom de la source se trouvant à proximité La Fons Frigidus.
L'Abbaye est à son apogée en 1145. Au XII siècle elle est impliquée dans la croisade contre les Albigeois.
En 1334 Jacques Founier, abbé de Fontfroide devient pape sous le nom de Benoit XII. Il fit construire le château des papes à Avignon. Il y mourut en 1342.
Au XV siècle commence le déclin de l'Abbaye, le Roi de France impose ses abbés, c'est la vie de château, plus rien à voir avec la vie monastique.
1791 la Révolution met fin à la vie monastique.
En 1901 expulsion des 18 moines qui étaient revenus y vivre après la Révolution. C'est la séparation de l'Eglise et de l'Etat.
1908 Gustave et Madeleine FAYET achètent l'abbaye aux enchères et commencent une vaste campagne de rénovations. Depuis cette famille est propriétaire de Fontfroide.

 

Commentaires