PIC CARLIT (alt. 2 921m) PAR LE COULOIR CENTRAL EN CRAMPONS - le 16 juin 2018

18 juin 2018 - 23:57

Le Carlit (alt. 2 921m), point culminant des Pyrénées orientales.

En ce printemps et début d’été, les conditions météorologiques sont très perturbées avec des températures très fraiches et un enneigement exceptionnel pour la saison. De ce fait il y a beaucoup de neige en montagne et la consigne est de prendre les crampons car c’est sur place que l’on analyse le terrain et que la décision est prise de faire ou ne pas faire ce qui est prévu, sécurité oblige. Dans notre cas, le couloir central du Carlit est très fourni en neige, donc notre accompagnateur décide de monter par ce couloir avec les crampons, rendant certainement l’ascension moins délicate que le sentier d’été à gauche (rive droite) dans les rochers dont les éboulis nécessitent parfois de s’aider des mains.

Départ à 8h20 de l’auberge du Carlit pour 5 randonneurs de NR&M. Du barrage, nous prenons la piste qui mène à l’hôtel de Bones Hores, situé à l’W du barrage. La quitter juste avant l’hôtel pour prendre à gauche le chemin d’été qui serpente entre les différents lacs successifs. Nous suivons donc le sentier des étangs, balisé en jaune (passant par les Estany Negre, Sec, Comassa et de Vallel). Arrivés à l’Estany de Sobirans (alt.2364m), nous traversons quelques névés et très vite nous chaussons les crampons car la neige est dure. La pente devient plus importante (autour de 40-45°), et le souffle plus court. Mais, par de petits pas, Robert faisant les traces, nous arrivons au bout de 1h45mn de montée à la sortie de ce couloir. Il ne reste que quelques mètres dans le caillou à vaincre pour rejoindre la croix du Carlit, il est 13h. Le paysage est magnifique à 360° avec vue sur le Lanoux, la vallée de la Grave, l’Andorre, les sommets Ariègeois, le Canigou, à nos pieds, le Tossal Colomer avec les 12 lacs et au fond le lac des Bouillouses. C’est ici que nous faisons notre pause-déjeuner en nous délectant de ce moment précieux.  Nous quittons le sommet à 13h30 pour un retour par un itinéraire aérien approchant au mieux les arêtes effilées. La pente est abrupte et il faut trouver un semblant de trace qui chemine vers le versant sud. Nous avons une belle vue sur le Lanoux et le Puig Castell-Isard encerclé de neige (alt. 2 628m).  Nous finissons ce passage délicat sur les arêtes et arrivons sur le Carlit de Baix (alt. 2 806m), plateau d’altitude ouvert au 4 points cardinaux. Du Puig de Sobirans (alt. 2 785m), le Carlit s’éloigne et nous apercevons le Puig Castellas. La descente est agréable et très vite nous voici près du lac Castellas que nous admirons avec ses quelques glaçons. Passage à l’Etang des Dougnes, del Viver et nous retrouvons l’itinéraire du matin avec passage en forêt pour retrouver l’Hôtel de Bones Hores. Fin de rando à 18h20.

Temps de marche : 8h30 – distance 17 kms – dénivelé : 1060 m

Commentaires