LA TOUR MASSANE AU DEPART DE VALMY - le 27 mai 2018

28 mai 2018 - 20:55

Nous voici 8 randonneurs de NR&M au départ de la randonnée de ce jour au parking du château de Valmy près d’Argeles (alt. 48m).

Le château de Valmy a été édifié à la fin du XIX° siècle, sur les terres du mas de Vallmaria dont il tire sans doute son nom.  Le chantier fut ouvert sur l’initiative de l’industriel Jean Bardou, propriétaire des usines de papier à cigarette JOB. Pour créer les terrasses qui soutiennent les bâtisses et le parc qui entoure le château, il a fallu raser le mas de Vallmaria.

Nous quittons rapidement la piste  pour prendre un sentier étroit par endroit et escarpé.  Régulièrement nous retrouvons la piste  qui est utile aux VTT et reprenons un petit sentier tantôt chaotique, tantôt plat et sablonneux sans grosses difficultés. Nous arrivons près du dolmen  «La Cova de l’Alarb» (alt. 178m).

 Le dolmen est une pierre plate posée sur trois pierres verticales. Il n’y a pas de tumulus. Il s’appelle « La Cova de l’Alarb » ce qui veut dire en Catalan : la caverne de l’Arabe. Quand les anciens ne savaient pas l’origine d’un monument ils l’attribuaient aux Arabes qui ont séjourné en Roussillon entre 720 et 770 après J.C.

Nous sommes dans une forêt de chênes-lièges et admirons les troncs tortueux aux écorces très épaisses. Nous avons une vue dégagée sur la plaine du Roussillon avec Argelès sur mer, le château de Valmy, la chapelle st Laurent ; malheureusement le temps brumeux et couvert nous empêche de voir le Canigou  et la côte au-delà de Leucate.

A l’alt. 274m, nous découvrons un deuxième dolmen appelé « Collet de Cotlioure » ; il est composé de plusieurs pierres disposées quasiment verticalement, un peu inclinées vers l'intérieur, et qui définissent une chambre vaguement trapézoïdale. La dalle qui la surmonte, hélas posée à côté suite à son effondrement est faite comme le reste de l’édifice  en schiste.  Ces deux dolmens ont été classés monuments historiques en 1958.

Nous poursuivons notre montée au milieu d’une végétation multicolore  que nous identifions aisément car c’est la flore méditerranéenne qui s’offre à nous sur un terrain acide : ciste de Montpellier, cistes cotonneux, cistes à feuilles de sauge, lavandes à toupet, bruyères arborescentes,  centaurées, ornithogales de Narbonne,  genêts,  saxifrage,  etc…

 Nous franchissons le Coll del Camp d’en Selva et plus loin à l’alt. 532m, nous apercevons la Tour Massane ; il ne reste que 30mn pour arriver à ses pieds !!!

Il est 11h30 et nous sommes à la Tour (alt. 793m). Dressée sur un piton rocheux à 659m d’altitude, la tour Madeloc devant nous  est incontournable et jette un regard protecteur sur la côte vermeille.

Le ciel est menaçant et après avoir profité un instant du paysage environnant, nous descendons plus bas pour notre déjeuner. Le tonnerre gronde ;  au bout de 30mn  de pause, nous décidons de redescendre. Nous reprenons en partie le même itinéraire jusqu’à l’alt. 662m et bifurquons ensuite à gauche jusqu’au coll del Pomer, puis Roc del Grill (alt. 532m), et tournons à droite en direction de la Chapelle romane  « Sant Llorenç  (alt. 299m)». La descente est agréable  et ombragée car nous sommes toujours en forêt de chênes-lièges. Nous apercevons à nouveau le château de Valmy  qui nous indique que nous sommes revenus au point de départ, il est 15h. C’est au bar restaurant près du château de Valmy que nous nous sommes désaltérés et avons dégusté gâteaux et crêpes préparés par nos habituelles pâtissières.

 

Fait 13 kms -  5h de marche -  800m de dénivelé

 

 

 

Commentaires