LAGRASSE, balcon du Sou et ND du Carla - le 15 Avril 2018

17 avril 2018 - 22:54

Nous sommes 21 marcheurs pour cette sortie printanière. Elise guide cette rando sur un circuit très diversifié autour de Lagrasse.

Nous partons du parking de la poste pour la photo «carte postale» du vieux pont et de l’abbaye, nous passons par le village pour admirer la belle halle médiévale, ces piliers de pierre datent du XIVème siècle et soutiennent une charpente imposante plus récente. Nous poursuivons sur les rues pavées bordées d’anciennes maisons avant de traverser le Pont Vieux datant du XIIème siècle, il était le seul accès entre le village médiéval et l'abbaye. Nous longeons le cimetière et apercevons au-dessus du mur la sculpture du Maître de Cabestany. Nous voici à l’entrée de l'abbaye Sainte-Marie d'Orbieu avec son portail ouvrant sur la cour d'honneur.

Imposante et majestueuse dans son écrin de verdure, l'abbaye de Lagrasse a été fondée sous Charlemagne en 779. Elle fait partie des plus beaux trésors architecturaux de l'Aude. Le département est propriétaire de la partie publique. Cette abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis Juillet 1923. Les premières campagnes de restauration commencent en 1932.

http://www.belcaire-pyrenees.com/article-abbaye-sainte-marie-de-l-orbieu-a-lagrasse-1ere-partie-74967629.html

Nous prenons un peu de hauteur et la vue est remarquable sur le village et l’abbaye avec sa tour Charlemagne appelée aussi tour du clocher. Un petit sentier nous conduit sur le plateau où poussent de beaux cèdres et ifs. Dans cette verdure apparaît la chapelle de Notre Dame du Carla. 

Il faut rapprocher l’origine de ce sanctuaire dédiée à la Vierge, à la fondation de l’abbaye bénédictine de Lagrasse par les religieux de saint Benoît. En effet, l’église conventuelle bâtie dans la seconde moitié du VIII° siècle a été consacré comme Sainte Marie d’Orbieu .

Du monastère et de l’église abbatiale, la dévotion à Marie, par les soins des religieux a migré vers la cime voisine du Carla, où au milieu d’antiques constructions, qui servaient de défense au pays, s’élevèrent la chapelle et l’ermitage qui devint pour eux et pour les fidèles de la contrée un lieu de pèlerinage très fréquenté. C’était la maison de campagne de l’Abbaye. Du jardin et du cimetière, il n’y a plus de traces, et dans la  chapelle actuelle, il n’a été conservé de l’ancienne, que la partie constituant le porche, avec un portail en pierre dure en plein cintre et une remarquable madone en pierre du XII° ou  XIII°  siècle.

Nous montons jusqu’au calvaire où nous avons une vue plongeante sur les gorges de l’Alsou nous cheminons ensuite sur une piste en contournant (de loin) la chapelle. C’est dans une terre rouge creusée de petites gorges que nous faisons notre pause déjeuner. Nous traversons le ruisseau «du Sou» et prenons un petit sentier qui serpente dans la forêt avant de rejoindre une petite route qui nous ramène à nos voitures. Nous avions pris la précaution de les  garer à la confluence du  Sou et de l’Orbieu avant la départementale D3 dangereuse et sans aucun intérêt.

Nous avons marché 17,8km avec 590m de dénivelé.

Nous prenons le verre de l’amitié à l’un des bars sur la promenade de Lagrasse.

Commentaires