LES CRETES DE ST-MARTIN-DE-L'ARCON - le 15 avril 2018

16 avril 2018 - 23:28

Après 1h15mn de trajet, nous voici arrivés à Saint-Martin-de-l’Arçon (alt. 270m).  9 randonneurs  (1 fille et 8 garçons) ont répondu présents pour partir à l’aventure de ses fameuses crêtes de Saint-Martin-de-l’Arçon. Après avoir traversé le village et quelques passages sous porche, nous rejoignons « le Mas le plus haut », et,  à partir des dernières maisons, le chemin s’estompe rapidement  pour laisser place très vite à des blocs au milieu d’une végétation dense. Avec la pluie tombée les jours précédents, le sol est très humide ainsi que les rochers qui sont recouverts d’une mousse épaisse et de lichens. La prudence et la concentration sont au maximum. Nous allons progresser lentement mais surement en cherchant des prises sur les cailloux ou parfois sur les troncs robustes de chênes verts qui  nous tendent leurs branches.  Nous croisons une piste, celle appelée « des Bitterois ». Au bout de 3h de montée, nous arrivons à la table d’orientation  (alt. 1 037m). La vue est dégagée et la température est douce ; nous apercevons la mer et, chose rare, tous les sommets des Pyrénées du Canigou au Valier. Nous repartons par un vrai sentier et récupérons le GR7 qui nous amène à Douch (alt. 897m). C’est là que nous faisons la pause-déjeuner autour d’une immense table en pierre du pays allongée devant le four banal transformé en barbecue. Le plein d’eau peut se faire à la fontaine du village ; d’ailleurs tous les petits ruisseaux sont remplis et le bruissement de l’eau est un enchantement. Au bout d’une heure de repos, il faut repartir et une montée de 150m va nous permettre de rejoindre le refuge de Font Salesse (alt 1 045m) en passant par le col de l’Airole. Peu avant d’arriver au refuge, nous  apercevons au loin  deux mères  mouflons avec leurs petits en train de se reposer. La végétation a changé,  nous traversons des landes de bruyère et de genêts. Nous avons une vue dégagée et devinons au loin où se trouve la chapelle de st Martin du Froid, et dans le creux, le petit hameau d’Héric. Maintenant il faut descendre, passage au carrefour de St Martin (alt. 703m) sur un chemin de plus en plus caillouteux bordé de murs de pierre. Il faut compter 1h de marche pour rejoindre « le Mas plus haut » et, après avoir traversé le ruisseau de  St Martin sur un superbe pont, nous voilà arrivés dans le village de St Martin aux remarquables maisons de pierre,  certaines superbement restaurées. Il est 16h30 lorsque nous regagnons nos voitures garées près de l’Eglise. Pot de fin à Hérépian au célèbre bistrot « L’Artichaut » !

Total : 11 km, 1100 m de dénivelé et 7h de marche

Commentaires