RENNES-les-BAINS/BUGARACH - le 1er avril 2018

2 avril 2018 - 23:51

Départ de Narbonne à 7h30, arrivée à 9h sur le parking des thermes de Rennes les Bains (alt : 315 m). La météo est excellente et nous sommes 19 randonneurs à l’attaque de cette boucle jusqu’au mythique village de Bugarach. Nous tâtonnons un peu avant de trouver le début du sentier mais, après avoir contourné par la gauche le centre de rééducation situé en haut du village, le balisage est bon et il n’y a aucun problème d’orientation. Nous commençons par une longue montée en forêt jusqu’au hameau des Cloutets (alt : 570 m) et descendons ensuite sur le village de Sougraigne (alt : 392 m).  Après l’avoir traversé, nous enjambons le pont sur le torrent de la Sals. Son nom vient d’une originalité : sa source est  salée suite à la présence de couches de sel gemme.  A cet instant, nous ne nous doutons pas que nous retraverserons la Sals bien plus tard dans d’autres conditions… Nous longeons le Moulin d’Aval (ancien moulin à eau) et  attaquons la deuxième difficulté du jour : la montée au col de La Pourteille (694 m). Ensuite, il ne reste plus qu’à descendre sur Bugarach. Nous prenons le temps d’admirer les sommets enneigés avec à l’Ouest le Barthélémy, le Soularac et le Fourcat , montagnes entourant la station des Monts d’Olmes , au Sud-Ouest les deux jumeaux l’Ourtizet et Bentaillole et enfin, au Sud, le Madres.  A mi-pente, tout à coup, le Pech de Bugarach dresse son imposante face nord devant nous.  Peu avant le village, nous traversons le ruisseau de la Blanque, le coin est accueillant, il est 13 h, le soleil est généreux,  nous nous installons donc dans un pré pour le pique-nique. C’est Pâques et rien ne manque à l’appel : café, pousse-café, œufs en chocolat. Aussi, il est déjà 13h45 lorsque nous repartons, sachant que la plupart des difficultés sont derrière nous. Après la traversée du village (alt ; 460 m), nous suivons le sentier balisé du Pont Romain. Après une bonne heure de marche, nous quittons ce sentier pour un aller-retour jusqu’au pont. Il est sur l’ancienne voie gallo-romaine et permet de traverser la rivière La Blanque. Détruit en grande partie par une crue en 1992, il a été reconstruit à l’identique (voir le lien : http://www.bugarach.fr/pont.htm ).  Malgré les 70 m de dénivelé supplémentaire, personne ne regrette le détour !  Normalement, il ne reste plus qu’à se laisser descendre en suivant la rive droite jusqu’au voitures, mais, hélas, nous retrouvons la Sals près de son confluent avec la Blanque et là, surprise, il faut passer à gué ; vu les chutes de neige et les pluies récentes, la hauteur et le débit de l’eau, les rochers glissants rendent le passage problématique.  Heureusement, grâce à l’entraide et l’esprit de groupe, tout le monde passe sans encombre si ce n’est quelques chaussures et pantalons trempés… Sur l’autre rive, c’est la civilisation qui nous attend avec une petite route goudronnée qui, rive droite, conduit au village.

Rando intéressante par ses sentiers ombragés très souvent par des haies de buis et de multiples variétés d’arbres : pins, chênes, hêtres, bouleaux…

Halte rafraichissement sur la terrasse du bistrot de Rennes-Les –Bains  avec, c’est Pâques, crêpes et gâteaux encore plus abondants qu’à l’accoutumée (voir photos…) !

Total : 20,5 km, 7h de marche et 800 à 900 m de dénivelé.

Commentaires