ST ANDRE DE ROQUELONGUE le 26 Novembre 2017

27 novembre 2017 - 11:58

Après avoir traversé le village de St André de Roquelongue, nous prenons la direction de  la métairie « le Coude » ; c’est juste après  les habitations que nous trouvons un emplacement  pour garer nos voitures près d’un panneau indicatif qui permet de gagner l’ermitage St Jacques par un balisage jaune. Nous voici 30 randonneurs bravant les rafales de vent et les températures frileuses de novembre pour découvrir ce petit coin de l’Aude.

Depuis le panneau, Elise nous conduit sur la piste forestière, nous prenons à gauche une sente bordée de pins, de vignes abandonnées, parfois caillouteuse, parfois sablonneuse. Il faut traverser un ravin et, par un itinéraire non tracé et  en « bartassant »,  nous rejoignons une piste. La végétation dense est la bienvenue car elle nous abrite du Cers déchainé. Nous avons déjà une belle vue sur le château St Martin de Toques. Posé sur un rocher, il semble presque inattaquable. Nous traversons le ruisseau du Bugua et nous rejoignons le hameau « le Coude ». Nous évoluons toujours sur un terrain caillouteux et au bout d’un moment nous arrivons sur une aire dégagée ;  nous empruntons la sente en montée vers  l’ermitage St Jacques (c’est un aller-retour). Nous grimpons dans les pins, la bruyère, les arbousiers  (au passage, nous dégustons les arbouses qui sont bien mûres et sucrées) et le passage est parfois étroit entre les gros blocs de grès ocre et rouge. Au bout de ce sentier pentu et encombré, nous arrivons à l'ermitage Saint-Jacques

La Chapelle de Saint Jacques, autrefois ermitage de Saint Martin de la Vernède est  située sur la colline de la Vernède, à 225 m d’altitude ; il s’agit d’un édifice curieux, de style romano-lombard, qui remonte peut-être à l’époque wisigothique (8ème siècle). Très beau point de vue sur le Pic de Nore, l’Alaric, le Mont Saint Victor, le massif de Fontfroide et la magnifique crête calcaire (la Roquelongue) qui s’étend sur près de 2 km entre Saint André et Montséret (160-174 m) et porte les ruines du château de Montséret. Nous redescendons par le même chemin et, en bas du sentier, nous prenons la sente à droite qui descend dans le bois de pins de la Vernède. Nous remontons légèrement vers le Mont Grand (alt. 251m) ; c’est ici que nous trouvons une aire abritée pour notre pause-déjeuner.

Beaucoup d’arbousiers dans le secteur nous incitent à déguster leurs petits fruits rouges en guise de dessert. Déjà il faut repartir ; nous reprenons un moment la piste qui descend et retrouvons les pins et la bruyère ; nous passons devant la bergerie du Coude qui est la cabane des chasseurs et trouvons rapidement la route goudronnée que nous abandonnons très vite. Encore 500m à faire et nous arrivons près de nos voitures.

Fait 17,3 kms -  580m de dénivelé – temps de marche 4h30

Il ne reste plus qu’à trouver un bistrot pour partager le pot de l’amitié ; mais en ce dimanche nous ne trouvons aucun café sur Narbonne ouvert pour nous recevoir. C’est finalement chez Jackie que nous trouvons refuge autour de la table pour partager cidre, rhum arrangé et gâteaux divers et variés faits maison : un délice !!!! Merci à tous. 

 

.

Commentaires