GORGES du TARN - Le ROZIER (Corniches du Méjean) le 7 octobre 2017 - PEYRELEAU (Corniches du Causse Noir) - le 8 octobre 2017

10 octobre 2017 - 17:07

CAPLUC – CINGLEGROS  - CORNICHES du MEJEAN  - 7 octobre 2017

Distance 18 kms – dénivelé +1100m – temps de marche : 9h

8h50 : Départ du Rozier  alt. 420m (plus petite commune de la Lozère) se situe au confluent des deux rivières, Tarn et Jonte. Nous  suivons le  GR6 indiquant « Corniches du Méjean »et prenons  un escalier qui fait vite place à un sentier assez raide et encore plus haut, nous  retrouvons  la route au niveau d'un pylône télécom. Nous atteignons  le hameau à moitié ruiné de Capluc.

En option, nous faisons  l'aller-retour (20mn) par des escaliers très raides et glissants (main courante) et des échelles pour atteindre le sommet du rocher de Capluc.
Là-haut point de vue extraordinaire.

Le sentier Jacques Brunet monte rapidement, dans la végétation, avec quelques passages rocheux et  atteint un petit balcon d'où l'on domine Capluc, les villages de Peyreleau et du Rozier, et le confluent des deux gorges. Après une courte descente on arrive ainsi au pied d'un gros rocher planté sur l'arête, visible de loin, dont la forme a imposé le nom : "l'Enclume".

Laissant le col à droite, le sentier descend un peu puis la corniche longe la base du rocher de Francbouteille avec des points de vue sur les Gorges du Tarn et le village d’Eglazines situé sous le causse de Sauveterre.

Quelques gros rochers au milieu d’une végétation de hêtres et de buis nous obligent à utiliser nos mains mais le cheminement n’est pas trop difficile. Nous laissons à notre droite l’embranchement vers le hameau de Cassagnes et  progressons  par un chemin en balcon pour rejoindre le Rocher Cinglegros.  Ce monolithe à 778 mètres d'altitude surplombe la vallée du Tarn au dessus du hameau de La Sablière 412m. Nous faisons le pause déjeuner et  réservons notre énergie pour faire l’aller –retour  en empruntant des échelles de fer pour atteindre son belvédère. Au bout d’une heure nous rejoignons  les 2 randonneuses qui ne souhaitaient pas venir par crainte du vide et nous revenons sur nos pas pour prendre la direction laissée le matin vers Cassagnes. Nous suivons une piste très large qui nous  fait remonter  vers le Causse Méjean au milieu d une forêt de pins.

Le panorama s’ouvre sur les promontoires du Causse Méjean et ses blocs de dolomie. Nous apercevons  à l’Est le village du Truel blotti 500 mètres plus bas au bord de la rivière.

Les balcons du vertige offrent des panoramas majestueux sur les Gorges de la Jonte et face à nous le Causse Noir. Les falaises du Méjean cachent les nids de vautours et les célèbres voies d’escalade de la Jonte. Nous sommes en admiration devant  le  vol des vautours qui planent au dessus de nos têtes pour notre plus grand bonheur.
Nous longeons le sentier entre ruiniformes et forêts jusqu’aux célèbres Vase de Sèvre et Vase de Chine. Petits passages entre rochers et éboulis, au bord de précipice, sans difficultés mais à aborder prudemment. Les points de vue sont nombreux sur Peyreleau,  Le Rozier, Capluc ,etc....
De retour dans la forêt de pin, le sentier retrouve le chemin de montée, la boucle est faite.

Nous descendons vers le village et traversons la grande rue du Rozier pour rejoindre nos voitures. Il est grand temps de nous installer au Gîte « les Corniches de la Jonte » à Peyreleau car le dîner est servi à 19h30. Le menu du soir se compose d’une salade composée avec gésiers, aligot et saucisse et pour terminer, une tarte poire/amande faite maison. Mention spéciale, un punch en  apéritif  a été préparé par « Choupette »et dégusté avec délice.

 

CAUSSE NOIR  - 8 octobre 2017

Distance : 20,7 kms – dénivelé : 1100m – temps de marche : 8h

Face au Rozier (situé en Lozère), de l'autre côté de la Jonte, se trouve le village de Peyreleau, situé en Aveyron, point de départ vers le Causse Noir. Départ de notre rando à 8h30 au parking face à la mairie du village. Nous prenons la route goudronnée que nous quittons très rapidement pour s’élever entre chênes et pins sylvestres sur un chemin caillouteux. La montée est assez raide et toujours entre rochers et buis nous atteignons une clairière en replat. Un belvédère s’offre à nous pour admirer le dénivelé déjà fait. Nous visons un pylône de télécom et l’antenne TV et arrivons au rocher du « champignon préhistorique ». Nous passons devant celui-ci et empruntons un sentier qui descend pour atteindre un promontoire rocheux qui s’avance sur « le point Sublime ». Devant nous les parois du Causse Méjean avec les célèbres Vases de Sèvres et de Chine déjà vues la veille. Nous continuons le sentier en corniche et admirons au loin l’Ermitage st Michel. Nous tournons à droite et quittons la direction de l’Ermitage pour rentrer dans le Cirque de Madasse (c’est une réserve biologique intégrale). Cette zone sauvage et naturelle nous amène au Prieuré St jean des Balmes.

Notre arrêt déjeuner se fait là dans cette nature belle et silencieuse. Nous reprenons notre itinéraire et traversons la Forêt Domaniale du Causse Noir pour arriver à une petite route goudronnée D29 que nous quitterons très vite. Mais il y a 2 choses très intéressantes à voir : le toit citerne de la Roujarie est le témoignage des techniques ancestrales de collecte et de stockage de l'eau sur les Causses, plateaux calcaires où l'eau est rare car elle s'infiltre directement dans le sol. La forme incurvée du toit de lauze sert à collecter l'eau afin de la stocker dans la citerne de 20 m³. Les brebis venaient boire dans l'auge en pierre. C'est une des plus belles réalisations de ce genre. Construit à la fin du XIXe siècle il a été restauré par les habitants de Veyreau.

l’habitat Caussenard dont les fermes traditionnelles étaient construites avec le matériau unique – la pierre calcaire -.  Les toits étaient recouverts de ses pierres plates appelées lauzes. Nous traversons un hameau « les Gaches » où nous pouvons admirer ces constructions. Nous poursuivons vers un autre hameau « Espaliés » qui est un autre exemple de ces constructions mais en plus mauvais état.

Nous sommes toujours dans le Cirque de Madasse, dans cette nature sauvage et allons rejoindre l’Ermitage St Michel en 30 mn. Une première échelle nous amène à l’ancienne chapelle sur un promontoire. Nous avons une belle lumière et de beaux paysages devant nous. Deux autres échelles permettent d’arriver au sommet ; mais nous n’avons pas assez de temps car il faut redescendre. Le sentier en forêt est agréable et nous gagnons rapidement le bord de la Jonte. Il ne reste que 3 kms pour rejoindre les voitures. Fin de rando à 17h.  

C’est au café Capluc du Rozier que nous nous désaltérons autour d’une boisson chaude ou froide accompagnée de gâteaux.

 

Commentaires