RUISSEAU de MADALE par la COLOMBIERES (Caroux) - le 1er octobre 2017

1 octobre 2017 - 22:51

20kms – 1100m de dénivelé – temps de marche : 7h15mn

Départ à 7h de Narbonne, il faut compter 1h15mn de trajet pour rejoindre le parking derrière la mairie de Colombières sur Orb.  Départ de la rando à 8h15.

 Les Gorges de Madale sont des gorges assez secrètes sur le massif du Caroux.
Moins connues que celles d'Héric ou de Colombières, elles sont d'un accès assez compliqué.

Nous passons près du hameau « Madalet » et continuons coté droit des gorges, en dessous de  la crête du Suquet et de Coudière.
Avec un départ en montée soutenue, le sentier se faufile au milieu de châtaigniers et de chênes verts. Beaucoup d’arbres morts au sol nous obligent à enjamber ces obstacles. Le chemin qui offre de jolie vues sur les gorges en contrebas, est une alternance de dalles faiblement inclinées et de sentier terreux.

Un des points délicat est la multiplicité des balisages ( bleu, jaune, orange) qui rend leur suivi épique. Quelques cairns aussi servent de repères.  Au bout de 2h de marche, nous rejoignons une piste bien tracée  et bordée de murets qui débouche sur le hameau de « Madale ». Nous allons la suivre pendant un moment, nous passons devant une carrière de Gneiss abandonnée et débouchons sur le plateau avec une belle vue dégagée. Nous longeons la clôture de la carrière de Madale qui, elle, est toujours en activité. Nous récupérons le GR et poursuivons notre chemin jusqu’à  la route goudronnée qui mène à DOUCH (D180). Nous la quittons rapidement et par un sentier très agréable nous arrivons au hameau « le Cabaret ». Juste après celui-ci, après 4h de marche, nous faisons une pause déjeuner de 30 mn à la lisière d’un champ. Nous repartons doucement car nous attaquons la montée sur le plateau face à la carrière vue le matin ; nous traversons une agréable hêtraie et gagnons quelques 200m de dénivelé supplémentaires en suivant toujours le GR. Nous arrivons à une intersection et  laissons le GR qui continue vers la tour du Caroux, tournons à gauche pour entamer une première descente vers les gorges de la Colombières. De belles dalles de pierre nous attendent avec des formes un peu bizarres parfois. Nous sommes sur la piste du Cadiol. Maintenant nous suivons  une balise bleu qui va nous faire remonter vers  «  la Tour Verte » (énorme rocher qui domine la vallée) ; enfin, c’est la descente, raide au début, et dont la pente va s’adoucir pour rejoindre le grand chemin  qui domine le ruisseau d’Arles. Nous avons une vue plongeante sur la vallée et très rapidement nous arrivons aux voitures. Fin de rando à 16h15.

 

 

 

 

Commentaires