Pic Saint-Loup (alt. 658m) – Le 8 janvier 2017

9 janvier 2017 - 18:54

Première sortie de l’année 2017 : le Pic St Loup (alt. 658m). Le froid et le vent n’empêchent pas 26 randonneurs courageux de se retrouver sur le parking de l ‘Espace liberté à 8h. Nous empruntons l’A75 puis l’A750 avec sortie à Gignac (n°59) et continuer sur  la D32 vers Aniane, Puechabon, Viols le Fort, le village de Cazevieille, le traverser et suivre les panneaux indiquant le Pic St Loup jusqu’au parking.

 Le Pic Saint-Loup doit son nom à une légende d’amour médiévale. Trois frères, Loup,  Guiral et Clair, amoureux de la belle Bertrade, partent en croisade sans savoir lequel d’entre eux elle choisirait comme époux.

Au retour de Terre sainte, la bien-aimée est morte. Désespérés, ils décident de vivre en ermites au sommet de trois pitons voisins. Celui sur lequel vivait Guiral devint le mont Saint Guiral. Il est situé près du mont Aigoual et son sommet granitique culmine à 1370 mètres. Celui sur lequel vivait Clair fut nommé le mont Saint Clair (175 mètres au dessus de la ville de Sète). Installé sur le pic auquel il donnera son nom, Theiri Loup mourut le dernier. Comme ses deux frères, il a allumé tous les 19 mars un feu en la mémoire de sa bien-aimée.

Le Pic Saint-Loup forme une sculpture géante aux pentes escarpées. Sa forme en épine dorsale présente deux faces. Celle tournée vers le nord, très abrupte, lui vaut son nom de ‘Pic’. Elle ressemble à une falaise et fait face à la montagne l'Hortus. L'autre, plus douce, est orientée vers la plaine viticole et la Mer Méditerranée. Plusieurs sentiers balisés permettent d’accéder au sommet. Notre itinéraire commence par une descente  à couvert dans les sous bois de chênes verts et de salse pareille avec au sol des strates calcaires lisses. Au bout d’une heure trente de marche, un itinéraire permet d’accéder au pic par une diagonale ; c’est à mi-chemin entre randonnée et escalade. La difficulté s’explique par la progression en pente très raide dans un gros pierrier, mais surtout par l’escalade de trois ressauts. Seulement 5 personnes emprunteront cet itinéraire ; le reste de la troupe restera sur le balisage  classique. La montée devient régulière, de nombreux  buis bordent notre chemin et les cailloux deviennent plus glissants à cause du passage intensif des randonneurs. Arrivés au sommet, dans la verdure, se cache la chapelle Saint-Joseph. Nous faisons la pause-déjeuner au sommet du pic mais à l’abri du vent,  et partageons la galette des rois offerte par notre amie randonneuse Geneviève. Il nous reste  à faire 1 heure de descente pour rejoindre nos voitures sur le parking. Fin de rando  à 15h.  

C’est à st Martin de Londres que nous partageons le verre de l’amitié avec toujours des  douceurs confectionnées par des petites mains féminines.

Fait 10kms  - 600m de dénivelé – 4h de marche

Commentaires