WEEK-END A MOSTUEJOULS – BREVET CAUSSENARD- du 10 au 13 Juin 2016

15 juin 2016 - 10:15

Nous sommes 23 randonneurs pour ce week-end Caussenard. Nous logeons en mobil-homes au camping « Les Prades » au bord du Tarn dans la commune de Mostuéjouls.

samedi 11 Juin: Louis nous guide pour une boucle de 13km avec un dénivelé de 560m. Nous partons de Rivière sur Tarn, les cerisiers nous tendent leurs branches chargées de fruits mûrs à point (irrésistible). Nous traversons le village de Fontaneilles, un passage incontournable de la vallée depuis l’antiquité, il deviendra le « Chemin des vins » qui permettra d’acheminer l’essentiel de la production de la vallée. Un berger conduit son troupeau de brebis vers les vertes prairies en haut de la colline. Nous cheminons sur un sentier très fleuri jusqu’aux caves « d’Entre-Deux-Monts » : au XVIIIème siècle, les vignerons de la vallée construisent 23 caves semi- troglodytiques en plein courant d’air, leur mur épais et leur toit de lauze assurent un maximum de fraîcheur tout au long de l’année, ce qui permettait de conserver le vin tout en le bonifiant. Nous poursuivons entre coquelicots, vesces, aphyllanthes, ombellifères et j’en passe jusqu’au surprenant monument « Piedestal des Fontaneilles » : dans les années 1890, 3 prêtres font le projet d’ériger une statue monumentale de la vierge, ils décident de la poser sur un piedestal sur la butte des Fontaneilles. La vierge est commandée en Belgique et sera faite sur le modèle de la statue de la liberté avec un escalier intérieur pour permettre d’accéder en haut de la tête. Pendant ce temps des bénévoles ouvrent un sentier qui devient un chemin de Croix et construisent le piedestal avec les pierres trouvées sur place. Malheureusement la vierge n’arrivera jamais et sera remplacée en 1973 par une croix. C’est au sommet de cette colline que nous prenons notre pique-nique.

Des orchidées, des mélisses, des sauges, des Céphalanthères rouge fleurissent notre sentier de retour. Nous arrivons ensuite sur le site historique de Peyrelade, bâti sur un éperon rocheux dominant la vallée du Tarn, le Château de Peyrelade était au Moyen Age l’une des plus importantes forteresses du Rouergue. Le site est en cours de restauration.

Le retour est rapide et nous permet de profiter de la piscine du camping. Nous installons tables et chaises devant nos mobil-homes pour un apéritif très copieux suivi d’un repas ou chacun propose ses spécialités accompagnées par le traditionnel et délicieux magret grillé. Une soirée très conviviale et festive qui se termine au bord du Tarn par un concours de lancé de pierres.

Dimanche 12 Juin, Brevet Caussenard: Il est 7h lorsque nous sommes accueillis au village de Mostuéjouls pour remplir notre fiche d’inscription en échange de notre carte de participant que nous devrons faire valider à chaque ravitaillement. Quatre circuits sont proposés aux 1000 marcheurs qui arrivent progressivement. Le 1er circuit fait 31km et 1500m de dénivelé, le 2ème circuit 23km et 1100m de dénivelé, le 3ème circuit 15kmm et 350m de dénivelé et le mini parcours 5km et 250m de dénivelé. De jolis chapeaux verts, une boisson et quelques gourmandises nous sont offerts. Après la photo de groupe chacun s’élance sur le sentier du départ et marche à son rythme, ce n’est pas une compétition. Nous passons au joli village de  Liaucous et après une grosse barre rocheuse nous arrivons d’abord au hameau de Eglazines puis à celui de St Marcelin. Leurs maisons semi-troglodytiques bâties sous d’énormes rochers sont en rénovation. Une descente raide nous amène au bord du Tarn que nous devons traverser par un pont de singe installé tout particulièrement pour cette journée. Le premier ravitaillement est installé au village de La sablière (boissons, charcuterie, fromage, gâteaux et fruits à volonté). Après une petite montée se trouve la bifurcation pour le circuit N°3 qui revient directement au Rozier. Nous continuons notre ascension jusqu’au sommet (à droite le Tarn, à gauche la Jonte), ici la seconde bifurcation, notre petit groupe opte pour le circuit N°2 en suivant les corniches de la Jonte. Une pause au 2ème ravitaillement et nous poursuivons sur le sentier qui nous offre une vue dégagée sur la vallée et des points de vue époustouflants avec des à pics vertigineux. Des rochers énormes semblent se détacher de la paroi, d’un belvédère aménagé nous contemplons cette merveille de la nature. Nous arrivons ensuite au « Vase de Chine » et au « Vase de Sèvres », en contre bas commence à apparaitre le village de Peyreleau. Nous arrivons au rocher de Capluc qui domine Le Rozier. Après la descente nous traversons le Tarn d’où nous avons une jolie vue sur l’ancien pont. Encore 3km avant d’arriver à Mostuéjouls.  

 Les randonneurs qui ont choisi le circuit N°1 ont continué l’ascension jusqu’au village de Cassagnes sur le Causse Méjean  pour redescendre sur le Truel où se trouve le 2e ravitaillement . Après avoir franchi la Jonte, une montée régulière  vers le Causse Noir nous fait passer à côté  de l’ermitage St Michel ; nous profitons de l’occasion pour faire un aller retour  vers l’ermitage qui nous invite à passer quelques échelles afin d’atteindre le piton rocheux. Notre itinéraire est un balcon montant et descendant  dans le cirque de Madasse. Nous avons de très beaux points de vues sur les falaises de l’autre côté de la Jonte d’où l’on aperçoit les célèbres monolithes Vase de Chine et Vase de Sèvres. Enfin nous arrivons au Champignon Préhistorique avant  d’entamer la descente sur le Rozier. C’est au Rozier que nous attend un 3ème ravitaillement avec uniquement des cerises délicieuses. Il faut encore des forces  car c’est par une dernière montée  que nous rejoindrons Mostuéjouls.

Avec notre « Brevet de randonneur » en main, nous regagnons notre camping un peu fatigués mais fiers de notre parcours. Certains doivent repartir (boulot oblige), nous sommes 9 chanceux à passer encore une nuit sur place, c’est avec champagne, foie gras, cèpes cuisinés par Choupette que nous terminons cette journée.

Lundi 13 juin 2016 : Une rando était prévue « Caylar / Couvertoirade en circuit, mais la météo  du matin sème le trouble parmi nos randonneurs et nous prenons la deuxième option qui est la visite de la Couvertoirade.

Classé parmi l’Association des Plus beaux villages de France, le site édifié par des ordres militaires et religieux conserve sa notoriété depuis sept cents ans. Sur le haut plateau des Causses du Larzac, La Couvertoirade raconte plusieurs histoires : celle des Templiers qui édifièrent le château au XIIème siècle, celle des Hospitaliers qui, au XVème siècle, leur succédèrent et enfermèrent la cité dans une couronne de remparts, puis celle de l’apogée économique et démographique du village avec ses belles demeures des XVI et XVIIème siècles. 

Ce village fortifié, classé et protégé recèle des trésors: l'église Hospitalière, les remparts, le château Templier XIIème siècle, le four banal, la lavogne, le moulin et un dédale de rues bordées d'Hôtels particuliers,  de maisons typiques du Causse et d'échoppes.

 

 

Commentaires