Le Canigou - 5 juin 2016

6 juin 2016 - 22:26

 Nous sommes quatre fous inscrits pour partir à l’assaut du Canigou  au départ de Fillols (alt. 842m). Orage à Narbonne samedi après midi, départ  à 17h en direction de Fillols pour l’installation au camping les Sauterelles. Le camping est vide, la température est fraiche et les propriétaires nous invitent à nous installer à l’intérieur pour prendre notre repas. La pluie a cessé et le ciel semble se dégager avant que la nuit tombe ; demain sera un autre jour …..

Après un petit déjeuner copieux sous un ciel enfin dégagé, nous rejoignons en voiture le parking de la piste forestière de Balaig (alt. 940m). Départ de notre rando, il est  6h45. La montée est rude, mais régulière et sans difficulté particulière ; nous rejoignons le Col de Voltes (alt. 1 838m) au bout de 2h. La piste continue en direction de la Jasse des petits Cortalets (habituellement, les marmottes sont au rendez-vous, mais elles ne sont pas là aujourd’hui). A 9h30, nous atteignons le refuge des Cortalets , inespéré !  Pierrot décide donc de prendre l’option longue, c’est-à-dire de passer par les crêtes du Barbet.  Déception : les isards habituellement présents dans la descente vers la Porteille de Valmanya ne sont pas au rendez-vous ; décidément la faune a décidé de se cacher ! En route, nous avons une pensée pour nos camarades de club lorsque nous passons  à côté de la brèche Durier et atteignons sans problème le sommet du Canigou à 12h20. Après dix brèves minutes au sommet et la photo de notre petit groupe, nous continuons la boucle jusqu’au refuge des Cortalets  (13h30) où nous savourons notre pique-nique accompagné d’une pression bien méritée.  A 14h30, nous descendons  en suivant le torrent  la Llitera , nous passons sous la cabane forestière de Balaig, empruntons la piste réservée aux 4x4 , passons sous un tunnel creusé dans le rocher et, à 17h, nous sommes de retour au parking. Arrêt à Villefranche de Conflent pour le traditionnel pot de fin de rando.

Dénivelé : 2100 m , distance : 24 km , temps de marche : 8h30 (montée 5h, descente 3h30)

PS : A méditer cette brève de comptoir entendue aux Cortalets : « Les champignons, ils sont toujours comestibles, mais certains ne le sont qu’une fois ! »

Commentaires